Georges Moustaki – Lazy Blues Lyrics

Ma très grande paresse appelle la critique
On m’en veut on m’envie de la mettre en musique
Et de la chanter d’un air soporifique
Lazy blues
On me traite de mou de nonchalant qui passe
Je serais le chantre rêvé des messes basses
Remède souverain pour insomnies tenaces
Lazy blues
J’accepte la sentence et je la revendique
Je ne suis pas du genre cadre dynamique
Et mon filet de voix est souvent anémique
Lazy blues
Dormir et ne rien faire qu’y a-t-il de meilleur
C’est notre rêve à tous bourgeois et travailleurs
Et quel mai y a-t-il à le dire en douceur
Lazy blues
Rechercher le plaisir plutôt que les médailles
Arriver lentement bien après la bataille
Et célébrer la sieste plutôt que le travail
Lazy blues
Je sais que ma pensée peut sembler subversive
À mon dernier sommeil je veux qu’elle survive
Et qu’elle réconforte mes âmes sœurs oisives
Lazy blues
Et dans cette prière en forme de berceuse
Je prie les divinités miséricordieuses
D’accueillir en leur sein mon ombre paresseuse
Lazy blues